Suisse : les candidats officiels pour le Conseil fédéral sont tous connus

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Six candidats se pressent pour les deux sièges vacants sous la coupole fédérale.

4 septembre 2010. – Les différents partis politiques suisses ont désigné leurs candidats officiels pour la double élection au Conseil fédéral qui se tiendra le 22 septembre de cette année. Ces nominations n'ont pas révélé de surprises, tous les candidats favoris ayant été désignés par leurs partis respectifs.

Au Parti libéral-radical tout d'abord, c'est la conseillère d'État saint-galloise Karin Keller-Sutter qui a tout d'abord désignée au troisième tour de scrutin ; elle a été suivie par le conseiller national bernois Johann Schneider-Ammann élu quand à lui au premier tour de scrutin. Les deux candidats officiels devront défendre le siège radical jusqu'alors détenu par Hans-Rudolf Merz.

Le Parti socialiste suisse à pour sa part désigné la conseillère aux États bernoise Simonetta Sommaruga au 5e tour de scrutin et la conseillère nationale zurichoise Jacqueline Fehr, élue au premier tour, pour succéder à Moritz Leuenberger. Si l'une des deux est élue, le Conseil fédéral comprendrait, pour la première fois de son histoire, une majorité de femmes en son sein.

Deux autres candidats officiels ont également été présentés. Il s'agit du député fribourgeois Jean-François Rime présenté par l'Union démocratique du centre qui vise principalement le siège socialiste mais a déjà affirmé vouloir, en cas d'échec, attaquer le siège radical et la conseillère nationale soleuroise Brigit Wyss pour Les Verts qui confirment leur volonté d'entrer au gouvernement fédéral en attaquant le siège radical.

Enfin, le Parti démocrate-chrétien, un temps désireux de reconquérir son second siège à l'exécutif, a finalement pris la décision de ne pas présenter de candidat. Potentiellement décisif par leur vote, les députés de ce parti prendront leur décision après avoir auditionné l'ensemble des six candidats, choix qu'il sera le seul parti à suivre.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.