Suisse : le taux de chômage atteint les 3 %

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Billet de 100 francs suisses.

9 janvier 2009. – Après une première hausse pendant le mois de novembre, le taux de chômage a progressé de 10,3 % pendant le mois de décembre 2008 en Suisse, s'établissant à 3 % de la population active.

Selon Serge Gaillard, directeur au secrétariat d'État à l'économie, le pays comptait 118 762 chômeurs au mois de décembre, soit 11 110 nouvelles personnes dont la majorité viennent du domaine de la construction. Cette situation affecte principalement les travailleurs temporaires pour qui l'effet de la crise économique accentue encore les effets saisonniers.

Sur l'ensemble de l'année 2008, le taux moyen se fixe ainsi à 2,6 %, meilleur résultat enregistré lors des six dernières années. Cette bonne performance générale s'explique principalement par la forte réduction du nombre de chômeurs enregistrée pendant le premier semestre de l'année ; ainsi, le nombre total de demandeurs d'emplois dans le pays est passé, à la fin du mois de juin, en dessous des 92 000 personnes (soit 2,3 % de la population active). Dès le mois de juillet, la tendance s'est inversée, pour s'accélérer pendant les trois derniers mois de l'année. Pendant la seconde moitié de l'année, le recours par les entreprises au chômage partiel a également augmenté, touchant 1 200 personnes dans 85 entreprises au total.

Sur le plan cantonal, c'est le Valais qui connait la plus forte hausse avec une augmentation de 1,3 points en un mois pour un total de 4,7 %. Il est suivi par les cantons du Jura et de Neuchâtel qui progressent respectivement de 0,5 et 0,4 points. C'est toujours le canton de Genève qui conserve le plus fort taux de chômage du pays avec 5,9 %.

Selon les experts du SECO, le taux de chômage devrait encore fortement augmenter en janvier 2009 pour se stabiliser progressivement à 3,3 % pour l'année 2009. Les projections montrent par suite às taux de 4,3 % en 2010 et de 3,3 % en 2011.

Sources