Suisse : le premier citoyen du pays en 2011 sera valaisan

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait de Jean-René Germanier en 2007

30 novembre 2010. – Le Conseil national a élu lundi son président pour l'année 2011 : il s'agit du radical valaisan Jean-René Germanier qui succède, à 51 ans, à l'argovienne Pascale Bruderer et devient ainsi le premier citoyen de Suisse pour une année.

Seul représentant du canton du Valais membre du parti radical, Jean-René Germanier est élu Berne depuis 2003. Il s'occupait précédemment de l'entreprise viticole créée par sa famille et s'était investi au sein de l'Union suisse des paysans. Élu par 163 voix sur 170 bulletins valables, il est le septième Valaisan à occuper ce poste, mais le premier à ne pas être membre du Parti démocrate-chrétien.

Dans son discours d'investiture, Jean-René Germanier s'est réjoui de « ce grand honneur, qui rejaillit sur son canton, sa commune de Vétroz et sa famille » ; il a en particulier eu une pensée pour son père, Francis Germanier, qui a également été élu député au Conseil national et a promis d'œuvrer pour renforcer les liens entre les Valaisans et les Romands avec le reste de la Suisse ; pour cela, il prévoit de se rendre au moins une fois dans chaque canton pendant son année de présidence. Une réception officielle sera organisée mercredi après-midi dans plusieurs lieux de son canton d'origine en présence de quelques 800 invités, dont Doris Leuthard, présidente de la Confédération pour encore quelques semaines.

Outre son président, le Conseil national a également élu ses deux vice-présidents qui seront, pour 2011, l'UDC thurgovien Hansjörg Walter et la bâloise verte Maya Graf ; c'est la première fois qu'une écologiste est élue à ce poste ; elle devrait devenir, si le système de rotation actuellement en place est maintenu, la première présidente verte du Conseil en 2013.

Enfin, le Conseil des États a également élu son président pour l'année prochaine. Il s'agit du démocrate-chrétien uranais Hansheiri Inderkum qui prendra la succession de la zurichoise Erika Forster-Vannini‎.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.