Suisse : le gouvernement met en place de nouvelles mesures contre le loup

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Près de 20 loups sont attendus sur le territoire suisse cette année.

10 juin 2010. – Selon un communiqué publié mercredi par l'Office fédéral de l'environnement[1] (OFEV), le nombre de loups présents en Suisse n'a cessé d'augmenter lors des dernières années. Afin de limiter les dommages éventuels, les bergers se verront attribuer de nouvelles aides fédérales dans les prochaines années, principalement pour acheter et éduquer des chiens de berger, principale mesure préconisée pour assurer une cohabitation pacifique entre l'homme et l'animal.

En 2009, 11 loups différents ont été formellement identifiés sur le territoire national, alors que des traces de plusieurs autres bêtes non répertoriées ont également été relevées. D'après les estimations de l'Office, entre 15 et 20 bêtes se trouveront en Suisse cet été. À ce titre, le « concept Loup » mis en place en 2008 par les autorités reste parfaitement d'actualité : un loup ne pourra être abattu que s'il a tué plus de 25 moutons en un mois ou plus de 35 en quatre mois, la Confédération et les cantons prenant en charge les dédommagement aux propriétaires des bêtes tuées.

Pour 2010, les moyens financiers débloqués par la Confédération augmentent de 30 000 francs par rapport à l'année passée pour s'élever à 830 000. Ce montant sera principalement attribué « aux alpages situés dans les zones où la présence du loup est attestée de façon durable » et devra servir en priorité à l'acquisition de chiens de berger : une somme forfaitaire de 500 francs pour l'achat et une aide annuelle de 1 000 francs seront versés aux bergers intéressés ; de plus, un forfait de 1 000 à 2 000 francs supplémentaires sera attribué pour les troupeaux de moutons n'étant pas gardés en permanence par un berger.

Selon les chiffres de l'association Pro natura, pour qui les montants mis à disposition sont « largement insuffisants », près de 250 000 moutons paissent en été sur les alpages et seuls la moitié d'entre-eux sont sous la garde de bergers. Les statistiques de l'OFEV montrent pour leur part que 10 000 sont victimes d'accident, de maladie ou de chutes chaque année, alors que seulement 200 sont victimes des loups.

Notes et références

  1. * Communiqué de presse : ((fr)) « Présence du loup: nouvelles règles pour la protection des troupeaux de moutons ». Chancellerie fédérale (Suisse), 9 juin 2010.

Sources