Suisse : le député Ricardo Lumengo est accusé d'avoir manipulé des bulletins de vote

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Photographie de Ricardo Lumengo

20 février 2010. – Premier député noir élu au Conseil national suisse, Ricardo Lumengo est accusé d'avoir rempli les bulletins de vote d'autres personnes lors des élections au Grand Conseil du canton de Berne en 2006 et au Conseil national en 2007. L'affaire a été dévoilée par le journal Blick et a été confirmée par le principal intéressé, qui assure regretter beaucoup son geste.

Dans un communiqué paru vendredi, le député socialiste reconnait avoir voulu aider des électeurs peu familiarisés avec la procédure en remplissant pour eux leur bulletin de vote. Il assure toutefois que les personnalités inscrites sur ces bulletins avaient été agréées par les votants qui avaient correctement signé leur carte de vote ; ce faisant, il réfute l'accusation de manipulation ou de fraude électorale pour ne reconnaître qu'une simple erreur.

L'affaire avait débuté lors du dépouillement des votes en janvier 2008, lorsque le préfet du district de Bienne avait remarqué que plusieurs dizaines de bulletins avaient une écriture similaire et portaient, pour la plupart, le nom de Ricardo Lumengo. Les résultats des votations avaient cependant été validés. Un expert, mandaté par le juge d'instruction chargé par le Ministère public de la Confédération de l'affaire au début 2009, avait établi que l'écriture était la même sur 47 bulletins en 2007 et 44 l'année suivante, et qu'elle correspondait à celle de M. Lumengo. Les conclusions de l'enquête devaient être rendues publiques par le juge en janvier 2010 avant que l'intéressé ne demande l'effet suspensif ; la « captation de suffrages », selon la terminologie officielle, n'est punissable que d'une simple amende.

Successivement élu, en trois ans seulement, au conseil municipal de la ville de Bienne, au Grand Conseil bernois, puis au Conseil national, l'accusé, d'origine angolaise, a indiqué ne pas envisager de démissionner de son poste, affirmant que « le plus important, c'est ce que je fais comme représentant de mes électeurs. Je ne suis pas parfait, j'ai commis une erreur, je ne la répéterai plus ».

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.