Suisse : le Musée des mercenaires pourrait devoir déménager

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue sur le château de Penthes

3 décembre 2010. – Le Musée des Suisses dans le monde, actuellement situé au château de Penthes dans le canton de Genève, risque de devoir trouver un nouvel emplacement d'ici la fin de l'année. Son droit d'usufruit, qui s'étend jusqu'au 31 janvier 2012, ne devrait en effet pas être renouvelé par le Conseil d'État genevois qui désire récupérer la bâtisse pour y développer un lieu d'échanges entre les acteurs de la Genève internationale.

L'affaire a été soulevée par le directeur du musée Anselm Zurfluh et le président des Amis de Penthes Daniel Bernard. Tous deux affirment leur indignation devant le manque de communication officielle de la part du gouvernement genevois. Selon le directeur, « Cela fait cinq ans que nous faisons savoir à l'État que nous souhaitons continuer avec l’usufruit ». Après plusieurs courriers dans ce sens restés sans réponse, les responsables ont finalement été prévenus oralement de la décision.

À l'inverse, les autorités cantonales indiquent avoir envoyé un courrier au musée pour l'informer de la décision de ne pas renouveler son contrat. Interrogé à ce sujet, le conseiller d'État Mark Muller a confirmé la volonté du gouvernement de récupérer le château ainsi que le parc de 11 hectares du domaine ; il a cependant indiqué que la fondation pour l'histoire des Suisses dans le monde, qui gère actuellement le domaine et le musée pourrait « poursuivre tout ou partie de ses activités à Penthes », tout en assurant que « d'autres lieux dans le canton » pourraient également accueillir le musée. Il a enfin assuré que, quelque soit la décision finale, celle-ci ne devrait pas avoir de conséquences financières pour la fondation. Le directeur du musée a pour sa part relevé que cette même fondation, en cas de départ forcé, pourrait réclamer à l'État le remboursement des investissements consentis sur les lieux qui se montent, selon lui entre 12 et 15 millions de francs.

L'utilisation future du château reste encore floue. Un groupe de travail mandaté par l'administration cantonale planche depuis plusieurs mois sur le sujet afin de « doter la Genève internationale d’un lieu destiné à favoriser les échanges entre ses membres » selon Mark Muller. Afin de contrer cette décision, une motion a été votée au Grand Conseil et une pétition, demandant le maintien du musée, a été lancée.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.