Suisse : le Conseil fédéral approuve un programme d'armement allégé pour 2010

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les anciens Steyr de l'armée suisse seront remplacés.

18 février 2010. – Mercredi, le Conseil fédéral suisse a approuvé le programme d'armement militaire pour l'année 2010. Sur un budget de 529 millions de francs, inférieur de près de moitié à la moyenne des dernières années, 474 millions devraient être consacrés à l'achat de nouveaux véhicules et systèmes. Aucun avion de combat n'est prévu sur la liste de cette année.

De l'avis du Conseil fédéral, le parc de véhicules de l'armée doit être remplacé en raison de son âge. Ce sont ainsi 910 camions, 26 superstructures interchangeables, 150 remorques, 250 voitures de livraison, 1 000 voitures de transport de personnes, 40 chargeuses sur pneumatiques et 150 chariots élévateurs à fourche, soit un total de 2 526 engins, qui seront achetés cette année.

Le budget prévoit également l'achat d'un équipement logistique pour les hélicoptères de combat pour 24 millions de francs, ainsi que deux avions PC-21 pour 31 millions ; ces deux appareils d'entraînement seront utilisés dans le but de former les six à huit pilotes militaires nécessaires chaque année pour combler les départs.

Ce budget, de 47 % inférieur à celui de la moyenne des 15 dernières années qui s'élève à 990 millions, devrait être suivi par une nouvelle importante dépense de 2,2 milliards de francs l'année prochaine dédiés à l'achat de nouveaux avions de combat en remplacement de la flotte actuelle de Tiger ; selon le désir du ministre de la Défense Ueli Maurer, cet achat pourrait cependant être repoussé de quelques années.

En parallèle au budget d'armement, le Conseil fédéral a présenté son projet de budget sur l'immobilier militaire, qui se monte à 398 millions pour 2010 : assainissement de casernes, modernisation de terrains d'exercice et travaux liés aux infrastructures logistiques sont à l'ordre du jour dans ce domaine.

Sources



  • Page Suisse de Wikinews Page « Suisse » de Wikinews. L'actualité suisse dans le monde.