Suisse : le CCIS n'est pas le bienvenu à Berne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La mosquée de Wangen bei Olten.

5 mai 2010. – Dans un communiqué paru mardi[1], l'Office fédéral des migrations (ODM) annonce une volonté de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf d'intensifier le dialogue avec la population musulmane de Suisse. Le Conseil central islamique suisse (CCIS), fondé par de jeunes convertis de Bienne et prônant la pratique d'un Islam radical, a été exclu de ces discussions, sa participation restant, selon le communiqué, « impensable dans les conditions actuelles ».

Alard du Bois-Reymond, directeur de l'ODM, a rencontré dans le cadre de son mandat légal pour l'encouragement de l'intégration et de la coexistence pacifique des différents groupes de population, une délégation du CCIS conduite par son président Nicolas Blancho. Après avoir signifié aux représentants que leur mouvement resterait exclu du dialogue, il les a appelés à prendre leurs distances avec la lapidation des femmes que Nicolas Blancho avait qualifié, il y a quelques jours, de « valeur » de l'Islam ; il a assorti cette demande d'un rappel selon lequel le même ordre juridique s'applique à tous les résidents en Suisse. Il a également exclu la création d'un conseil de la fatwa, préconisée par le CCIS, pour « éviter l'émergence de sociétés parallèles ».

Malgré ces mises au point, le CCIS a publié un communiqué positif à l'issue de la rencontre. Il se félicite de l'ouverture qu'aurait montré le directeur de l'Office au terme d'un dialogue qualifié d'« intéressant ». Interrogé à ce sujet, l'un des portes-paroles du mouvement a confié sa certitude de voir le CCIS prochainement intégré au dialogue en cours, jugeant « contre-productif et faux » de l'en exclure définitivement.

Dans le cadre du mandat pour l'encouragement de l'intégration, plusieurs rencontres du même type ont déjà été organisées, répondant ainsi au désir de la ministre de la Justice de créer un meilleur dialogue avec la grande majorité des 350 000 musulmans vivant en Suisse.

Notes et références

  1. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées admin

Voir aussi

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.