Suisse : la présidente de la ville de Neuchâtel dans la tourmente

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait de Valérie Garbani.

17 avril 2008. – Le conseil communal de la ville de Neuchâtel, en Suisse, a annoncé que la présidente socialiste de la ville Valérie Garbani a cessé d'occuper sa fonction pour des raisons de santé dès aujourd'hui, sans plus de précisions sur les raisons de cet absence, ni sur sa durée. Cependant, il est de notoriété publique que la présidente de la ville est confrontée à des problèmes personnels à répétition.

En octobre 2007 déjà, deux jours après avoir perdu son siège au Conseil national, Valérie Garbani avait pris a parti et insulté deux policiers « état d'alcoolémie avancé » selon un témoin, à la suite de quoi elle avait manqué une séance du Conseil communal. Par la suite, en février 2008, son porte-monnaie a été retrouvé par la police au domicile d'un acheteur de cocaïne, selon elle « oublié à la suite d'une soirée » passée sur place. Enfin, ce dimanche 13 avril, un habitant du centre-ville a appelé la police sous prétexte que Valérie Garbani refusait de quitter son appartement. Elle aurait alors traité de « connards » les policiers qui ont relevé chez elle « un taux d'alcoolémie de 1,94‰ à 3h22 du matin ».

Ces informations ont été rendues publiques par le journal Le Temps qui a reçu un courrier anonyme reproduisant des notes internes de la police cantonale. Le commandant de la police, a indiqué qu'une enquête allait être ouverte à ce sujet. Dans le même journal, Valérie Garbani accuse son compagnon de lui faire subir des "violences domestiques".


Sources