Suisse : la bière Cardinal ne sera plus brassée à Fribourg

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'avenir de la brasserie n'est pas encore décidé.

1er septembre 2010. – L'entreprise Feldschlösschen a annoncé mardi vouloir concentrer sa production de bière sur un seul site dès le mois de juin 2011 ; cette décision aura comme principale conséquence que la bière Cardinal ne sera plus brassée à Fribourg comme c'était le cas depuis 1890. Le futur de la brasserie n'est pas encore connu, pas plus que le sort des 75 employés du site.

Il y a quinze ans déjà, lors du rachat de Cardinal par Feldschlösschen, la possibilité d'une fermeture de la brasserie avait été évoquée ; à cette époque, des milliers de personnes s'étaient alors mobilisées pour conserver la production à Fribourg, ce qui avait permit d'aboutir à un accord entre les autorités locales et la direction du groupe en 1997. Aujourd'hui, la situation est différente : depuis l'an 2000, le groupe a été racheté par le Danois Carlsberg et l'entreprise « subit les effets de la globalisation de manière assez forte », ne permettant plus de maintenir deux sites fonctionnant en dessous de leurs capacités en exploitation. La production de la Cardinal se fera donc sur le site argovien de Rheinfelden.

Devant cette annonce, la plupart des personnalités politiques se sont montrées désabusés, à l'exemple du syndic de Fribourg Alain Clément, qui a commenté la nouvelle par cet aveu « Je crois bien que c’est la fin d’une histoire ». Sa position est partagée par Dominique de Buman, qui avait été l'un des principaux animateurs du mouvement de l'époque. De son côté, le Conseil d'État fribourgeois s'est déclaré « choqué et irrité » ; selon Beat Vonlanthen, le gouvernement n'a en effet été prévenu que lundi soir de la décision de fermer la brasserie. Une rencontre entre le gouvernement cantonal et les dirigeants de Feldschlösschen dans ces prochains jours, mais la discussion devrait principalement porter sur l'avenir de la brasserie que le groupe désire vendre.

Interrogé sur l'avenir des 75 employés de Fribourg, le patron de Feldschlösschen Thomas Metzger a assuré qu'aucun licenciement n'est prévu : si 18 personnes pourront bénéficier d'une retraite anticipée, les 57 autres collaborateurs se verront offrir un nouveau poste au sein du groupe, soit en Suisse romande, soit à Berne soit encore à Rheinfelden. Le plan social est actuellement en discussion avec les syndicats qui déplore à la fois la décision de fermeture jugée « incompréhensible », de même que la manière brutale dont la direction a informé les employés.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.