Suisse : la Suisse romande récompensée aux « Quartz 2011 »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Luzerner Konzerthaus am See où s'est déroulée la cérémonie.

14 mars 2011. – Les Romands ont été particulièrement récompensés lors de la cérémonie des « Quartz » 2011. La cérémonie des récompenses du cinéma suisse a en effet souri aux Vaudoises Stéphanie Chuat et Véronique Reymond dont le film La Petite Chambre a été sacré meilleur film suisse de l'année. Jean-Stéphane Bron a pour sa part reçu le Quartz du meilleur documentaire pour Cleveland contre Wall Street.

La Petite Chambre a également remporté le prix du meilleur scénario. Ce film a déjà attiré près de 40 000 spectateurs depuis sa sortie en salle de la mi-janvier. Il devrait de plus être proposé en Suisse allemande dès le 24 mars. Les deux réalisatrices se sont déclarées surprises et heureuses du succès de leur premier long métrage, tout en relevant que ce succès devait beaucoup à la performance des acteurs. Michel Bouquet et Florence Loiret Caille, les premiers rôles de ce film, ont été également cités.

Jean-Stéphane Bron a reçu pour la seconde fois de sa carrière le Quartz du meilleur documentaire pour Cleveland contre Wall Street, déjà primé à Soleure. Il l'avait remporté pour la première fois en 2004 pour Le génie helvétique. Pour terminer la razzia romande, la Genevoise Isabelle Caillat a reçu le prix du meilleur rôle féminin et le Valaisan Anthony Vouardou celui du meilleur court métrage.

Palmarès complet

  • Meilleure fiction : La Petite Chambre de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond
  • Meilleur scénario : La Petite Chambre de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond
  • Meilleur documentaire : Jean-Stéphane Bron pour Cleveland contre Wall Street
  • Meilleur court métrage : Anthony Vouardoux pour Yuri Lennon's Landing On Alpha 46
  • Meilleur dessin animé : Miramare de Michaela Müller
  • Meilleure interprétation féminine : Isabelle Caillat dans All That Remains
  • Meilleure interprétation masculine : Schwerin Amini dans Stationspiraten
  • Meilleur espoir d'interprétation : Carla Juri dans 180 Grad
  • Meilleure musique: Marcel Vaid dans Goodnight Nobody
  • Prix spécial: Gerald Damovsky pour Sennentuntschi

Enfin, un prix d'honneur a été remis à Marcel Hoehn pour l'ensemble de son travail.

Sources