Suisse : la Confédération fait pression sur les CFF

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un train des CFF.

5 janvier 2009. – Dans un interview publié dimanche dans la SonntagsZeitung, Max Friedli, directeur de l'Office fédéral des transports suisse, a déclaré que la Confédération allait réclamer plus de transparence de la part des Chemin de fer fédéraux, en particulier sur l'utilisation de l'argent public ainsi que sur les différentes pannes qui surviennent sur le réseau.

Cette décision, prise par le Parlement et par le contrôle des finances, n'est pas liée à des soupçons d'irrégularités. Il s'agit uniquement, selon M. Friedli, de s'assurer « que le réseau ferroviaire est bien entretenu. Et cette certitude ne peut pas se baser sur une présentation de deux pages A4 ». Il déplore en particulier que les CFF n'aient pas « mis à disposition tous les documents nécessaires sous couvert de la liberté entrepreneuriale ».

Dans le futur, les CFF vont ainsi devoir informer l'OFT plus précisément et plus fréquemment sur la manière dont sont utilisés les 1,5 milliard de francs alloués annuellement à l'entreprise.

Toujours dans cet interview, Max Friedli remet en cause la proposition faite par les CFF d'introduire des tarifs différenciés selon l'horaire, offrant ainsi des réductions aux passagers en dehors des heures de pointe. Selon lui, il est incorrect de punir les pendulaires qui n'ont pas le choix de leurs horaires.

Sources



  • Page Suisse de Wikinews Page « Suisse » de Wikinews. L'actualité suisse dans le monde.