Suisse : l'avenir du pays au centre des discours de célébration de la fête nationale

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le nouvel hospice du Saint-Gotthard a été inauguré par Doris Leuthard.

3 août 2010. – L'ensemble des Conseillers fédéraux suisses, à l'exception d'Ueli Maurer, se sont exprimés aujourd'hui à l'occasion des célébrations de la fête nationale. Les thèmes les plus souvent abordés concernent le futur du pays, son évolution et ses relations présentes et futures avec ses voisins. Dans le même temps, l'entrée libre au Palais fédéral a permis à plus de 5 000 personnes de visiter le bâtiment, généralement d'accès restreint pour le public.

La présidente de la Confédération Doris Leuthard, dans son traditionnel discours télévisé, a rendu un hommage particulier aux expatriés qui, selon elle, « jouent un rôle important dans les relations entre la Suisse et l’étranger  ». Elle a également invité l'ensemble de la population à participer activement à l’avenir de la Suisse, spécialement devant les pressions venant de l'étranger ; pour cela, elle a rappelé les mérites de la démocratie directe qui « donne à tous les citoyens la possibilité de peser sur les décisions ». Après ce discours tenu au sommet du Lindenberg dans le canton d'Argovie, elle s'est rendue à l'hospice du Saint-Gothard pour l'inaugurer la nouvelle bâtisse de ce monument.

Didier Burkhalter participait pour sa part à un déjeuné à la ferme dans le canton de Fribourg. Il a lancé un appel au consensus « sans lequel rien ne peut avancer » et qui doit permettre au pays de construire un « avenir radieux ». Hans-Rudolf Merz, dans un discours publié sur Internet, rappelle que la fête nationale est l'occasion de célébrer « La démocratie, la liberté, l'ouverture au monde, la prospérité, le sens des responsabilités et la solidarité », valeurs fondamentales du pays selon lui. En visite dans le canton du Valais, Micheline Calmy-Rey a plaidé pour une Suisse plus confiante en ses possibilité et plus fière d'elle-même, tout en soulignant l'importance de s'ouvrir au monde.

Moritz Leuenberger, quant à lui, a tenu son « premier discours en tant que futur ex-conseiller fédéral » selon ses termes dans le canton de Zurich. Il s'est moqué avec humour des mythes et symboles nationaux, relevant en particulier que l'indépendance de la Suisse n'est qu'une image. Enfin, Eveline Widmer-Schlumpf s'est exprimée sur les relations entre la Suisse et l'Union européenne ainsi que sur le sort des sans-papiers dans le pays.

Alors que les ministres s'étaient tous déplacés, la foule a pu envahir le Palais fédéral, spécialement ouvert au public pour cette journée. Les visiteurs ont ainsi pu échanger avec les présidentes des deux Chambres fédérales Pascale Bruderer et Erika Forster et parcourir les trois étages du bâtiment. Cette manifestation a rassemblé, selon les services du Parlement, plus de 5 000 curieux.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.