Suisse : l'UDC lance une nouvelle campagne d'affichage douteuse

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un drapeau suisse.

4 octobre 2010. – Depuis quelques jours, une campagne d'affichage intitulée « balairatt » provoque la polémique dans le canton du Tessin : des affiches représentent en effet des rats symbolisant des étrangers qui grignotent le fromage suisse. Après quelques jours d'affichage, la section locale de l'Union démocratique du centre (UDC) a reconnu être à l'origine de cette nouvelle provocation.

Sous le titre allemand signifiant « Les rats dansent », les affiches montrent trois rats en train de manger un fromage : Fabrizio, représentant un frontalier italien, Bodgan, un cambrioleur roumain et Giulio avocat de Milan pour dénoncer l'amnistie fiscale italienne. Ces quelques 60 affiches géantes ont été placardées dans l'ensemble du canton et visent à dénoncer les 40 000 travailleurs frontaliers que compte le canton en parlant d'« invasion » et de « criminalité importée ».

Vendredi, dans un point de presse, le président de la section tessinoise de l'UDC Pierre Rusconi a confirmé être à l'origine de cette campagne dont le coût de 30 000 francs aurait été couvert par 22 sympathisants. Aux côtés du dessinateur italien Michel Ferrise, créateur de l'affiche, Pierre Rusconi a regretté « les réactions irrationnelles et disproportionnées, aussi bien en Suisse qu’en Italie ».

Les réactions vis-à-vis de cette campagne ont en effet été unanimes : si l'ambassadeur suisse à Rome Bernardino Regazzoni a présenté des excuses officielles au ministre italien des affaires étrangères Franco Frattini, plusieurs voix se sont fait entendre en Italie pour demander la fermeture du site web accompagnant la campagne d'affichage qualifiée de « triste affaire de xénophobie et de racisme stupide  ». Du côté suisse, la campagne a été également quasi-unanimement condamnée, en particulier par le gouvernement tessinois et par de nombreuses personnalités politiques du canton.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.