Suisse : deux entreprises énergétiques se retirent d'un projet de centrale à charbon

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une centrale à charbon en Allemagne.

14 avril 2010. – Les deux entreprises romandes de distribution d'électricité Romande énergie et Groupe E ont annoncé lundi mettre en vente les parts minoritaires d'un montant d'environ 3,6 millions de francs chacune qu'elles détiennent dans un projet de centrale thermique à charbon qui doit se construire à Brunsbüttel, en Allemagne.

Dans un communiqué, Romande énergie indique que « les études et démarches menées […] ont fait évoluer le projet, à tel point qu'il ne rencontre plus les objectifs initiaux », qui étaient, en 2008, de garantir l'approvisionnement électrique en augmentant la part de production propre de l'entreprise pour diminuer sa dépendance aux fluctuations du marché de l'électricité.

Lors de la souscription initiale, qui se montait pour chacune des deux entreprises à 50 mégawatts, le courant devait pouvoir être acheté à prix coûtant. Or, pour des raisons fiscales, cet accord a été modifié, forçant les actionnaires à suivre le prix du marché, tout en recevant des dividendes. De plus, le projet accuse un retard de deux ans sur le plan initial.

Enfin, les deux entreprises concèdent avoir été également influencées par les critiques de certains clients sur les problèmes écologiques liés aux centrales à charbon. Le projet est aussi critiqué sur le plan écologique, car ne prévoyant pas de système de captation du CO2 émis, alors que le coût de la compensation des émissions de CO2 sur la durée de vie totale de la centrale n'est pas encore défini.

Les deux entreprises pensent pouvoir facilement vendre leurs parts dans ce projet. Toutes deux prévoient d'investir plusieurs centaines de millions de francs dans les nouvelles énergies renouvelables, comme l'éolien, le solaire, la biomasse ou le mini-hydraulique, orientant ainsi leur stratégie vers un « mix énergétique ».

Parmi les réactions, le WWF Suisse s'est déclaré « très satisfait » de cette décision de retrait. L'organisation, soutenue par l'Alliance allemande pour le climat, prévoit plusieurs manifestations à Coire et Saint-Gall pour protester contre le maintien de deux autres entreprises énergétiques REpower (située dans le canton des Grisons) et SN Energie (située dans le canton de Saint-Gall) dans le projet allemand.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.