Suisse : accord de principe pour la construction de trois nouvelles centrales nucléaires

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
La centrale de Gösgen est l'une des trois centrales devant être remplacées

16 novembre 2010. – Selon un communiqué de presse publié lundi[1], l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire (ISNC) a rendu un rapport favorable pour les trois demandes d'autorisation générale pour la construction de nouvelles centrales nucléaires dans les cantons d'Argovie, de Berne et de Soleure. Les exploitants ayant déposé ces demandes ce déclarent satisfaits, malgré les quelques réserves formulées dans le rapport ; selon eux, ces projets viennent de franchir une étape importante sur un chemin qui reste encore long.

Dans une conférence de presse tenue également lundi, l'ISNC a confirmé qu'« aucun des trois sites ne présente de caractéristiques susceptibles de remettre en question la construction d'une nouvelle centrale » et que, dans les trois cas, « les exigences légales sont remplies » pour les trois projets déposés qui visent à remplacer les installations existantes de Mühleberg (dans le canton de Berne), Gösgen (dans le canton de Soleure) et Beznau (dans le canton d'Argovie) et sont présentés respectivement par les Forces motrices bernoises (FMB), Axpo et Alpiq.

L'étude menée sur les trois sites montre que ceux-ci remplissent les conditions légales dans les domaines de la géologie (risques sismiques et hydrologie), des voies de communication, de la protection contre les accidents (incendies, explosions, chutes d’avions), de la protection de la population et de l’environnement ainsi que de la désaffectation et de l'évacuation des déchets.

L'IFSN a cependant demandé un certain nombre de clarifications, en particulier dans le domaine des risques sismiques où elle demande la mise en place d'un réseau de mesures permettant d'enregistrer les microséismes. Dans le cas de Mühleberg, une analyse approfondie des risques de glissements de terrain et de chutes de pierre est également requise alors que, pour Beznau qui se trouve sur une île, des analyses supplémentaires concernant les risques d'inondations sont requises. Enfin, l'organisme fédéral demande aux trois exploitants de mettre en place un système de gestion complet de leur projet, prenant ainsi en compte à la fois les facteurs humains et organisationnels.

Si les trois exploitants, de même que les organisations économiques suisses se sont félicitées de cette décision favorable, la route est encore longue avant que les nouvelles centrales ne soient construites : la commission fédérale de sécurité nucléaire (CSN) va devoir maintenant rendre son avis avant la fin de l'année, avant que les cantons ne se prononcent à leur tour au début de l'année 2011. Vers le milieu de cette année 2011, la mise à l'enquête publique devrait ensuite être déposée, avant que le Conseil fédéral, puis le Parlement, n'octroiera les autorisations générales un an plus tard. Un référendum, qui parait plus que probable, devrait ensuite aboutir à une votation populaire d'ici à la fin de l'année 2013 ; si cette proposition est acceptée, les travaux, prévus pour une durée de 12 à 14 ans, pourraient alors enfin commencer.

Références et notes

  1. Communiqué de presse : ((fr)) « Nouvelles centrales nucléaires: selon l'IFSN les trois sites proposés seraient adéquats ». Chancellerie fédérale (Suisse), 15 novembre 2010.

Sources



  • Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.