Suisse : Les Chemins de fer rhétiques sont admis au patrimoine mondial de l'UNESCO

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un train des Chemins de fer réthiques traversant le viaduc de Landwasser.

8 juillet 2008. – Réuni à Québec, le comité d'experts de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a inscrit, lors de sa séance du 6 juillet 2008, au patrimoine mondial de l'humanité « Les Chemins de fer rhétiques dans les paysages de l`Albula et de la Bernina », dans le canton des Grisons, ainsi que le Piz Sardona, un haut lieu tectonique de 300 kilomètres carrés, totalisant plus de sept sommets de plus de 3 000 mètres, situé entre les cantons de Glaris, de Saint-Gall et des Grisons, portant ainsi à neuf le nombre de sites inscrits en Suisse.

Les Chemins de fer rhétiques deviennent la troisième voie ferroviaire à entrer dans cette liste du patrimoine mondial, après le Semmeringbahn en Autriche et le Darjeeling Himalayan Railway en Inde.

La ligne ferroviaire n'est pas la seule concernée par ce classement qui englobe, outre les 122 kilomètres de voie ferrée à voie étroite unique au monde et ses nombreux ouvrages d'art, tout le paysage environnant. Le tracé de la voie va de Thusis à Tirano en Italie en passant par St-Moritz.

Outre les deux sites suisses, le comité a également admis dans la liste douze fortifications françaises construites par Vauban, six lotissements sociaux à Berlin en Allemagne, l'ancien temple hindou de Preah Vihear au Cambodge, des villes du détroit de Malaya en Malaisie, l'ancien site agricole de Kuk en Papouasie, le site archéologique de Al-Hijr en Arabie Saoudite, le paysage du Morne dans l'île Maurice, des monastères arméniens dans le nord de l'Iran ainsi que des maisons de terre du Fujian en Chine.

Sources


    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.