Suisse : La ville de Lausanne inaugure son métro

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Premier passage d'une rame du nouveau métro M2 pendant des essais

18 septembre 2008. – C'est ce jeudi 18 septembre que la ville de Lausanne va officiellement inaugurer la ligne M2, premier métro automatique de Suisse attendu par la population depuis près de 20 ans et dont les travaux ont duré près de 5 ans.

Long de 6 kilomètres, il relie la ville d'Ouchy, sur les bords du lac Léman à la commune d'Épalinges, sur les hauts de la ville, situé 338 mètres plus haut; si la pente moyenne est de 6 %, elle atteint 12 % à son maximum. 14 stations desservent le parcours dont près de 3,5 kilomètres sont réalisés sous-terre. Considéré par les spécialistes comme une prouesse technologique, sa réalisation s'est avérée plus complexe que prévu, faisant passer le budget initial de 390 millions de francs, à une facture finale de près de 740 millions. Quelques problèmes liés à la fiabilité des logiciels persistent d'ailleurs : l'exploitation commerciale des rames ne commencera qu'un mois après l'inauguration de ce week-end.

Avec 25 millions de passagers prévus par année, le métro devrait permettre « d'améliorer la mobilité du bas au haut de la ville entre des sites à forte activité économique ou fortement peuplés » selon le municipal Olivier Français, maître d'œuvre du projet qui permet de relier la gare CFF de Lausanne à plusieurs pôles d'activité de la ville dont l'Hôpital cantonal universitaire vaudois et la nouvelle zone industrielle qui se développe dans le nord de la ville.

L'ouverture du métro est couplée avec un réseau de lignes de bus totalement repensé qui a bénéficié d'un investissement de 100 millions de francs ainsi que plusieurs projets de parkings périphériques dont le but est de faire baisser le trafic automobile de près de 20 % en ville. Dans ce même objectif, plusieurs projets sont déjà l'étude, en particulier les lignes M3 et M4 qui devraient s'orienter dans la direction est-ouest, permettant ainsi de relier la région de l'EPFL qui connaît actuellement un fort développement urbain.

Sources