Suisse : Delémont, capitale d'un jour

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour une journée, le Jura est devenue le centre de la Suisse

25 novembre 2010. – Après le Tessin l'été passé, le Conseil fédéral s'est rendu ce mercredi dans le canton du Jura pour y tenir sa séance hebdomadaire. Outre le traditionnel ordre du jour, les sept conseillers ont participé à un apéritif en fin de matinée pour rencontrer la population et à un déjeuner avec les autorités cantonale. Selon la Présidente de la Confédération Doris Leuthard, cette session spéciale permet « de souligner l’attachement du Conseil fédéral à l'égard du plus jeune des cantons suisses »[1].

Les sept conseillers sont arrivés à Delémont en train, à l'exception de Didier Burkhalter, venu en voiture. Ils ont ensuite tenu leur séance habituelle à l'Hôtel de ville de la capitale jurassienne, alors que plusieurs centaines de personnes attendaient dans le froid. C'est finalement avec plus de 45 minutes de retard que les autorités fédérales, menées par le maire Pierre Kohler, se rendent à pied à la salle du château ou l'apéritif, sérieusement raccourci à la suite du retard pris sur le planning officiel, est servi. Après les discours de Pierre Kohler et du président du Gouvernement jurassien Charles Juillard, c'est au tour de Doris Leuthard de prendre la parole pour déclarer, sous les applaudissements : « Delémont est aujourd'hui la capitale de la Suisse ». Elle a remercié les autorités cantonales et la population pour leur accueil, avant d'assurer que le Jura « n'est pas en marge de la Suisse » et de doit pas être considéré comme un canton mineur : « il n'y a pas de petits cantons mais seulement des cantons ».

Après quelques dizaines de minutes de rencontre avec la population autour du buffet, les membres des exécutifs nationaux et cantonaux se sont retrouvés dans une auberge pour partager un repas avant que les sept sages ne reprennent le chemin de Berne à bord d'un train spécial dans l'après-midi.

Cette visite a été encadrée par une forte présence policière, tant dans les rues de la capitale jurassienne qu'à l'entrée de la salle où se tenait l'apéritif. Si aucun incident n'a perturbé cette rencontre, le groupe Bélier, mouvement autonomiste local, a profité de l'occasion pour remettre à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga un panier garni où toutes les spécialités locales étaient coupés en deux, symbolisant ainsi la « partition du Jura », afin de lui demander de prendre en main la résolution du conflit jurassien qui dure depuis plusieurs dizaines d'années.

Références et sources

  1. Communiqué de presse : ((fr)) « Séance du Conseil fédéral dans le Jura ». Chancellerie fédérale (Suisse), 18 novembre 2010.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.