Suisse : « donnez-nous une belle vie ! » demandent les femmes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les trois femmes à la tête du pays en 2010 : Erika Forster, Doris Leuthard et Pascale Bruderer

14 mars 2010. – Plusieurs milliers de personnes, dont une large majorité de femmes, ont participé samedi à Berne à la manifestation nationale suisse des femmes. Le slogan de cette année, « Donnez-nous une belle vie ! » réclamait la fin de la pauvreté et de la violence dont sont victimes les femmes.

Organisée dans le cadre de la 3e action internationale de la Marche mondiale des femmes, qui réunit plus de 50 pays et qui avait cette année pour slogan « Quand les femmes bougent, le monde bouge », la manifestation a réuni, selon les organisateurs, près de 8 000 participants, alors que la police évaluait de façon officieuse ce chiffre entre 6 000 et 7 000 personnes. Elle était organisée par une cinquantaine d'associations pour qui une belle vie implique en particulier de se sentir en sécurité à la maison et dans l'espace public, d'obtenir un salaire égal à travail égal ou encore un bon service public, une meilleure représentation des femmes dans la vie politique, ainsi que la mise à disposition de crèches gratuites.

Le thème principal évoqué par les différents orateurs a cependant été le problème de la pauvreté féminine, qui s'explique, aux yeux des représentants syndicaux, par les conditions d'emploi fréquemment précaires des femmes. En Suisse aussi, elles sont beaucoup plus exposées au risque de pauvreté que les hommes, écrit le syndicat Unia, à la fois à cause de leur plus grande précarité professionnelle, mais également à cause de la discrimination salariale dont elles sont victimes et qui a encore augmenté dans le pays en 2009. Le refus du relèvement de l'âge de la retraite pour les femmes « sous prétexte de l'égalité » a été également dénoncé.

Après avoir écouté les discours sur la Place fédérale et le concert du groupe féminin Plugin Babes, les participantes ont terminé leur journée par une fête à la Reithalle.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.