Sergueï Kisliak : Les sanctions américaines contre Rosoboronexport sont illicites

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 octobre 2008. – Les sanctions américaines contre la société publique russe de commerce d'armes Rosoboronexport sont illicites, car Washington veut appliquer sa législation nationale à l'encontre d'autres pays, a déclaré vendredi au siège de l'ONU l'ambassadeur russe aux États-Unis, Sergueï Kisliak.

Le diplomate prend part à une conférence sur les questions nucléaires.

Jeudi, le gouvernement des États-Unis a publié un communiqué officiel annonçant des sanctions économiques pour deux ans contre Rosoboronexport et ses filiales, ainsi que contre 12 entreprises du Venezuela, de Syrie, d'Iran, de Chine, de Corée du Nord, du Soudan et des Émirats arabes unis.

Rosoboronexport est accusé d'avoir violé la loi américaine sur la non-prolifération à l'égard de l'Iran.

« Naturellement cela ne sert à rien. Nous jugeons ces sanctions illicites car les États-Unis appliquent leurs lois à l'encontre d'un autre État. La Russie a agi en conformité avec sa législation, en conformité avec le droit international », a noté l'ambassadeur russe.

Selon lui, les sanctions américaines, « une décision politiquement motivée », « nuiront à la confiance entre les deux pays ».

Les Américains affirment que les systèmes de missiles sol-air Tor-M1 livrés en Iran perturberaient la balance des forces dans la région et constitueraient une menace aux forces armées américaines.

Dans cet ordre d'idée, Rosoboronexport rappelle dans un communiqué que les batteries Tor-M1 constituent un moyen défensif à petite portée, destiné à combattre les moyens modernes d'attaque aérienne dans un rayon de 12 km au maximum et à des altitudes allant jusqu'à 6 km, et, dans une plus grande mesure, à combattre des armes de précision (missiles de croisière, bombes aériennes guidées et non) en vol.

L'apparition du Tor-M1 dans la défense antiaérienne iranienne ne permet que de renforcer la protection d'installations de direction administrative et militaire et d'infrastructures (centrales nucléaires, productions chimiques) contre les frappes effectuées avec des armes de précision « qui sont perfectionnées à un rythme accéléré aux États-Unis », précise Rosoboronexport.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Les sanctions américaines contre Rosoboronexport sont illicites (ambassadeur russe) » datée du 25 octobre 2008.

Sources