Sarkozy et Merkel relancent la coopération franco-allemande

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16 mai 2007. – Quelques heures après la passation de pouvoir entre l'ancien président de la République française, Jacques Chirac, et son successeur, Nicolas Sarkozy, le nouveau chef de l'État, à l'occasion d'un déplacement à Berlin, a déclaré vouloir donner un nouveau style à la politique internationale.

M. Sarkozy a déclaré, avant de s'entretenir avec la chancelière allemande : « La politique de la France telle que je la conçois ne sera pas marquée du sceau de l'attentisme, ni en politique intérieure, ni en matière de politique européenne, ni en matière de politique étrangère. L'Europe attend que nous prenions des initiatives. Je suis venu en Européen, en ami, avec la claire conscience qu'il faut des résultats et que nous n'avons plus le temps ».

Ce déplacement en Allemagne de M. Sarkozy, aussitôt après son investiture, est destiné à renouer l'amitié franco-allemande qui s'est un peu fragilisé depuis le rejet de la constitution européenne et les problèmes liés au dossier EADS.

En compagnie du nouveau président, la chancelière allemande, Angela Merkel, a remercié Nicolas Sarkozy d'effectuer sa visite aussi tôt, elle a souligné que, selon ses vues, « C'est un signe de l'exceptionnelle amitié franco-allemande » et poursuivi en disant que « Cette visite (...) montre que l'Allemagne et la France ont besoin l'une de l'autre. ».

Sources