START : Moscou compte sur la coopération de l'administration Obama

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

17 décembre 2008. – Moscou espère que la nouvelle administration américaine mènera une coopération constructive en matière de limitation des armements stratégiques offensifs, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Nous espérons que la nouvelle administration américaine mènera une coopération constructive afin que le régime des armements stratégiques offensifs ne faiblisse pas, mais au contraire se renforce », a-t-il déclaré dans une conférence de presse au terme de sa participation aux réunions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Signé le 31 juillet 1991 entre Moscou et Washington, le traité START-1 engage chacune des parties à limiter à 6 000 unités le nombre d'ogives nucléaires et à 1 600 celui des vecteurs. Il prévoit des inspections réciproques des sites utilisés pour le stockage et la destruction des armes, des échanges d'informations et la destruction des armes périmées. La Russie et les États-Unis possèdent 90% de l'arsenal nucléaire mondial.

La Russie a proposé en 2005 à la partie américaine de conclure un nouvel accord censé prendre la relève de START-1 qui expirera le 5 décembre 2009.

Une source haut placée au sein du ministère russe de la Défense a toutefois déploré que le dialogue sur la limitation ultérieure des arsenaux et la conclusion d'un nouveau traité soit resté lettre morte, les propositions américaines permettant de contourner les restrictions et d'accroître les potentiels.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  START: Moscou compte sur la coopération de l'administration Obama » datée du 17 décembre 2008.

Sources