Russie : plus de 36 morts dans deux attentats dans le métro de Moscou

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page actualisée Page actualisée : 2 avril 2010 — « Russie : le bilan des attentats de Moscou s'alourdit et comptabilise 40 morts »

Plan du métro de Moscou en 2008

29 mars 2010. – Le métro de Moscou a été la cible de deux attentats-suicides meurtriers. Ceux-ci ont coûté la vie à 39 personnes : 27 dans la station Loubianka et 12 dans la station Park koultoury. 70 blessés ont été dénombrés, selon le général Vladimir Markine, porte-parole du Comité d'enquête du Parquet.

D'après les informations préliminaires, les attentats ont été perpétrés par des femmes kamikazes.

Les fragments de leurs corps découverts sur place portent des traces d'explosifs situées au niveau de la ceinture. Les explosifs actionnés dans les deux stations avaient la même puissance, entre un et deux kilos d'équivalent TNT[1], a précisé M. Markine. Selon l'agence RIA Novosti, le FSB[2] oriente ses recherches vers les groupes terroristes nord-caucasiens. « Selon la version préalable, ces attentats ont été commis par des groupes issus du Caucase du Nord. Il pourrait même s'agir de la piste principale, après la découverte des fragments de corps des deux femmes kamikazes originaires du Caucase du Nord », a indiqué Alexandre Bortnikov, directeur du FSB.

Cet article reprend la totalité ou des extraits des dépêches de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulées
«  Les attentats dans le métro de Moscou ont fait 36 morts (Parquet) et Attentats de Moscou: la piste nord-caucasienne évoquée (FSB) » datées du 29 mars 2010.
Notes

Sources



  • Page Russie de Wikinews Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.