Rugby à XV : Sébastien Chabal se retrouve sans club

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sébastien Chabal en 2006

3 février 2012. – Le Racing Métro 92 (Top 14 de rugby) a publié hier un communiqué indiquant « Le Racing-Métro 92, représenté par son président, Jacky Lorenzetti, d'une part, et Sébastien Chabal, d'autre part, constatant leur désaccord à renouveler leurs engagements réciproques sur le plan sportif pour une ou deux années » et précisant que « leur désaccord sur la stratégie en termes de jeu du club, ont décidé de mettre fin à leur collaboration et préfèrent donc se quitter en bons termes ».

Il semblerait que cette rupture fasse suite à un échange verbal houleux lundi matin avec le directeur sportif du club, Pierre Berbizier. Après un début de saison perturbé par des blessures, Chabal s'est, en effet, plus souvent retrouvé sur le banc des remplaçants que sur la pelouse de Colombes. Cependant ses dernières sorties avaient cependant été assez convaincantes. Le joueur, pour sa part, reprochait les orientations de jeu de son entraîneur. Le ton est monté lors des négociations de renouvellement de son contrat qui était conclu jusqu'en juillet. Jacky Lorenzetti, président du Racing, est allé dans le sens de Berbizier, « Depuis quelque temps, il ne nous a pas apporté, c'est sûr, ce qu'il aurait dû nous apporter ».

Sébastien Chabal, 34 ans, se retrouve donc sans club. International depuis 2000, Chabal est surtout connu du public depuis la tournée des Français en Nouvelle-Zélande de juin 2007. Ancien joueur de Bourgoin-Jallieu et de Sale. Il s'est également imposé comme l'icône médiatique du rugby tricolore, grâce notamment à son look qui plait au public.

Avec l'Équipe de France de rugby à XV, Chabal (62 sélections) a remporté le Tournoi des six nations en 2010, en tant que remplaçant, mais a manqué le Mondial 2011 en Nouvelle-Zélande, non retenu par Marc Lièvremont. Sa dernière apparition sous le maillot frappé du Coq remonte au 12 mars 2011, lors de la triste défaite (22-21) du XV de France en Italie.

Sources