Royaume-Uni : Tony Blair annonce son départ pour le 27 juin

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Premier ministre britannique Tony Blair.
Crédit : Jens Olaf

10 mai 2007. – Tony Blair, leader du Parti travailliste et Premier ministre du Royaume-Uni, a annoncé officiellement au Cabinet réuni au 10, Downing Street à Londres, dans la matinée du jeudi 10 mai 2007, la date son départ simultané de la tête du parti et de celle du gouvernement, fixée au 27 juin prochain.

L'annonce « officielle » et publique de cette démission est survenue quelques heures plus tard dans les locaux du Parti travailliste à Trimdon [1], village du comté de Durham, dans la circonscription de Sedgefield [2] (Nord de l'Angleterre), dont M. Blair est le député sans discontinuer depuis 1983.

Le processus de désignation d'un nouveau chef pour le Parti travailliste et, par voie de conséquence, l'accession de celui-ci au poste de Premier ministre, va donc pouvoir commencer. De l'avis général, l'actuel chancelier de l'Échiquier (ministre des Finances) Gordon Brown, en poste depuis le printemps 1997, est le grand favori pour succéder à M. Blair.

L'annonce de cette démission était attendue depuis septembre 2006, M. Blair ayant à l'époque annoncé qu'il quitterait ses fonctions vers le milieu de l'année 2007. La date choisie permettra à M. Blair d'assister, du 6 au 8 juin, au 33e sommet [3] du G8, dans la station balnéaire allemande de Heiligendamm, puis au sommet des chefs d'État et de gouvernements de l'Union européenne (le Conseil européen) à Bruxelles, les 21 et 22 juin.

Si Tony Blair s'est bien gardé de présenter Gordon Brown comme son sucesseur naturel, alors que leur dix années de coexistence aux deux postes les plus importants du Cabinet ont fait alterner ou coexister leur alliance et leur rivalité, il faut remarquer que le Premier ministre, la semaine dernière, avait reconnu que M. Brown, à ses yeux, avait l'étoffe d'un « grand Premier ministre ».

Si l'accession de M. Brown au poste de Premier ministre, le mois prochain, compte tenu de son audience au sein du parti, ne paraît guère faire de doute, sauf énorme surprise, sa capacité à obtenir une majorité parlementaire lors des futures élections générales prévues en 2009, semble plus incertaine, compte tenu de la montée en puissance, dans les intentions de vote, du Parti conservateur et de son leader David Cameron.

Notes

Sources

Sources anglophones
Sources francophones