Relations internationales : les États-Unis et Cuba annoncent la réouverture de leurs ambassades

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Section d'intérêt des États-Unis à La Havane
Raúl Castro

1er juillet 2015. – Le président américain Barack Obama a annoncé officiellement, ce mercredi 1er juillet, le rétablissement prochain des relations diplomatiques avec Cuba, suspendues depuis 1961. La réouverture des ambassades est prévue pour le 20 juillet prochain. Le président américain souhaite maintenant la levée de l'embargo.

Après un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide (1947-1991) et plus de six mois après l’annonce d’un rapprochement historique entre les États-Unis et Cuba, les deux pays ont réussi à trouver un accord pour la reprise de leurs relations diplomatiques. Cet accord prévoit la réouverture des ambassades fermées depuis plus d'un demi-siècle alors que les deux pays ne disposent actuellement que de « sections d'intérêts ».

« Il y a un an, il aurait pu paraître impossible que les États-Unis puissent à nouveau lever leurs couleurs (...) au dessus d'une ambassade à La Havane », a souligné Barack Obama lors d'une déclaration à la Maison blanche. Il ajoute que « les Américains et les Cubains sont prêts à aller de l'avant. Je pense qu'il est temps pour le Congrès de faire de même. J'ai appelé le Congrès à prendre des mesures pour lever l'embargo qui empêche les Américains de voyager ou de faire du commerce avec Cuba. »

À la suite de cette déclaration du président américain, Cuba annonçait que le président Raul Castro avait adressé à son homologue américain un courrier l'informant de sa décision de rétablir les relations diplomatiques entre les deux pays et que des ambassades seraient ouvertes le 20 juillet. « J'ai le plaisir de s'adresser à vous dans une lettre pour confirmer que la République de Cuba a décidé de rétablir des relations diplomatiques », annonce Raul Castro dans une lettre adressée à la Maison blanche.

Le secrétaire d’État américain, John Kerry, se rendra à La Havane pour y lever le drapeau sur l'ambassade américaine, a ajouté Barack Obama.

Malgré cet accord Cuba reste néanmoins toujours soumise à l'embargo américain, que seul le Congrès fédéral des États-Unis peut lever.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 1er juillet 2015

Jour suivant avant