Québec : Gilles Vaillancourt annonce sa démission comme maire de Laval

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilles Vaillancourt en 2008

25 avril 2013. – Le 4 octobre 2012, l'unité permanente anticorruption effectue plusieurs perquisitions à Laval lors d'une vaste enquête sur l'attribution des contrats minicipaux. Le 24 octobre 2012, l'escouade Marteau procède à de nouvelles perquisitions visant Gilles Vaillancourt, maire de Laval depuis 1989. Des policiers de la Sûreté du Québec ont ainsi perquisitionné des coffrets de sûreté dans des établissements financiers. Plus tard en fin de journée, il se retire temporairement de son poste de maire pour des raisons de santé. Le 9 novembre 2012, il quitte ses fonctions.

Plusieurs affirmations à l'égard de l'ancien maire de Laval ont été entendues lors des témoignages effectués à la Commission Charbonneau, en particulier celui de Lino Zambito qui a affirmé que M. Vaillacourt empochait des ristournes de 2,5 % des contrats conclus à Laval.

Sources[modifier | modifier le wikicode]