Pologne : le transit de gaz par l'Ukraine s'est réduit

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

3 janvier 2009. – Les livraisons de gaz russe à la Pologne par l'Ukraine se sont réduites de 11 %, a annoncé samedi le directeur du Centre gazier national, Tadeusz Abramowski, lors d'une conférence de presse conjointe avec le vice-premier ministre polonais, Waldemar Pawlak.

« Hier, effectivement, les livraisons de gaz se sont réduites de 11 %, mais nous sommes vite parvenus à un accord avec Gazprom qui a augmenté le transit par la Biélorussie », a-t-il indiqué.

« Nous avons des réserves importantes, il n'y a aucune menace », a poursuivi M. Abramowski.

D'après M. Pawlak, « les problèmes liés aux livraisons de gaz russe ont toujours été de nature économique ».

Le 1er janvier, à 10 h 00, heure de Moscou (07 h 00 GMT), le gazier russe a suspendu ses livraisons à l'Ukraine en l'absence de contrat pour 2009, mais poursuit ses exportations vers l'Union européenne, via le territoire ukrainien.

Les négociations russo-ukrainiennes se sont soldées par un échec mercredi dernier ; Kiev a rejeté l'offre russe d'un tarif préférentiel de 250 dollars les mille mètres cubes, alors que l'Ukraine achetait le gaz à raison de 179,5 dollars en 2008. Après le refus ukrainien, Gazprom a promis de facturer son gaz au prix du marché qui s'élèverait à 418 dollars les mille mètres cubes.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Gaz-Pologne: le transit par l'Ukraine s'est réduit (Varsovie) » datée du 3 janvier 2009.

Sources