Pologne : alternance à la mairie de Varsovie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de la Pologne
Carte de la Pologne
Hanna Gronkiewicz-Waltz
Hanna Gronkiewicz-Waltz
Kazimierz Marcinkiewicz
Graphique des résultats

27 novembre 2006. – Lors du second tour des élections municipales qui étaient organisées en Pologne, dimanche 26 novembre 2006, la liste conduite par l'ancien Premier ministre Kazimierz Marcinkiewicz, membre du parti Droit et justice (PiS, Prawo i Sprawiedliwość, réputé « conservateur », a été battue par la liste menée par Mme Hanna Gronkiewicz-Waltz, soutenue par la Plate-forme civique (PO, Platforma Obywatelska), réputée « libérale ».

Selon les résultats provisoires, la liste de M Gronkiewicz-Waltz aurait obtenu entre 52,8 et 53,2 % des suffrages, contre 46,8 à 47,2 % pour la liste consuite par M. Marcinkiewicz.

La mairie de Varsovie (dont le maire porte en réalité le titre de « président de la ville de Varsovie » (en polonais : prezydent miasta stołecznego Warszawy) était détenue, depuis le 18 novembre 2002, par le parti Droit et justice, d'abord sous la houlette de Lech Kaczyński, jusqu'à l'accession de celui-ci à la présidence de la République, le 23 décembre 2005. M. Kaczyński avait été formellement remplacé, à la tête de la municipalité, le 9 février 2006, par Mirosław Kochalski puis, le 18 juillet dernier, par l'ancien Premier ministre Kazimierz Marcinkiewicz après qu'il eut été persuadé de céder son poste à la tête du gouvernement à Jarosław Kaczyński, frère jumeau du président de la République.

M Gronkiewicz-Waltz, âgée de 54 ans, économiste de formation et qui avait successivement dirigée la Banque centrale polonaise et occupé la vice-présidence de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), sera la première femme à accéder à la tête de la capitale polonaise.

M Gronkiewicz-Waltz a voulu voir, dans sa victoire qualifiée de « symbolique » par certains commentateurs, un net désaveu de la politique menée par les jumeaux Kaczyński, mais il faut toutefois observer que, si la ville de Cracovie a reconduit la coalition de centre-gauche qui la dirige, le parti Droit et justice semble avoir relativement bien résulté dans les villes de petite et moyenne importance et est parvenu à conserver le contrôle de Lodz, deuxième ville de Pologne.

Sources

Source francophone
Sources anglophones