Politique internationale : le premier ministre irakien réclame des excuses de la France après les critiques de Bernard Kouchner

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

26 août 2007. – Le premier ministre irakien chiite Nouri Al-Malik a demandé aujourd'hui des excuses à la France, apres les critiques de Bernard Kouchner. Celui-ci avait en effet confié à l'hebdomadaire américain Newsweek que "beaucoup de gens pensent que le premier ministre devrait être changé". Il a ajouté qu'il avait demandé à Condoleza Rice son remplacement.

M. Maliki veut des excuses, estimant que M. Kouchner n'a pas agi de manière diplomatique. Il critique aussi l'attitude politique des Français de par le passé : « Par le passé, vous avez soutenu l'ancien régime. Aujourd'hui nous étions satisfaits et c'est le moment que vous choisissez pour apporter votre soutien aux partisans de l'ancien régime. »

Il est à noter que, si le gouvernement n'a pas réagi, le parti socialiste a critiqué les paroles du chef de la diplomatie française, par la bouche de Faouzi Lamdaoui, secrétaire nationale du PS à l'égalité : « Bernard Kouchner a engagé la France à la légère et dans l'amateurisme le plus complet. Il a gravement dégradé notre crédibilité à l'étranger après son absence dans le dossier des infirmières bulgares et cette nouvelle grave erreur diplomatique ». Mais on sait déjà à quel point les relations entre le PS et Bernard Kouchner sont tendues, depuis le 18 mai.

Sources