Plusieurs centaines de couples homosexuels se sont mariés en Californie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les couples de même sexe peuvent maintenant se marier en Californie.

18 juin 2008. – Au lendemain de l'entrée en vigueur de la décision de la Cour Suprême de Californie aux États-Unis d'Amérique qui autorise le mariage entre partenaires du même sexe, plusieurs centaines de couples se sont unis dans les différents bureaux d'état-civil de l'État.

À Los Angeles, dont le quartier de West Hollywood accueille une forte communauté homosexuelle, certains couples avaient passé la nuit près de l'office d'état-civil pour être certains d'être dans les premiers et d'éviter ainsi la foule. Parmi les premiers couples officiellement enregistrés se trouvent l'acteur George Takei, âgé de 71 ans et qui a notamment joué dans la série Star Trek, et son partenaire depuis 21 ans, Brad Altman, âgé de 54 ans. À San Francisco, le maire Gavin Newsom a présidé lundi matin à l'union entre Del Martin et Phyllis Lyon, 83 ans, deux lesbiennes âgées respectivement de 87 et 81 ans, qui vivent ensemble depuis 56 ans. Selon une étude universitaire, la moitié des quelques 100 000 couples homosexuels vivant en Californie envisage de se marier dans les trois prochaines années.

Cette ruée fait suite à un arrêt de la Cour suprême pris le 15 mai, par lequel la Californie devenait le deuxième État américain (après le Massachusetts) à reconnaître le mariage homosexuel. Cependant, ces mariages ne sont pas reconnus au niveau fédéral et cette question n'est pas à l'ordre du jour des programmes électoraux des deux candidats à la présidence du pays. Si John McCain soutient le droit à chaque État de statuer, Barack Obama se déclare en faveur du partenariat civil, tout en déclarant que le mariage « doit qualifier une union hétérosexuelle ».

Plusieurs manifestants opposés à ces mariages se sont rassemblés devant les tribunaux de Sacramento et San Francisco où des requêtes ont été déposées pour faire annuler cette loi. Ces opposants ont réuni suffisamment de signature pour que la loi soit soumise à un référendum d'initiative populaire qui sera soumis au vote populaire, le 4 novembre 2008. En cas de refus, les mariages contractés seraient alors annulés.

Sources