Plus de 5 000 sociétés ont fait faillite en Suisse pendant l'année 2009

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le bâtiment de la bourse de Zurich.

12 janvier 2010. – Pour la première fois, la barre des 5 000 faillites en Suisse a été franchie en 2009, où 5 215 entreprises, selon une statistique publiée par CreditRéform[1], ont dû cesser leur activité.

Ce nombre record, en augmentation de 23,5 % par rapport à l'année précédente, s'explique par la crise économique ainsi que par une modification de la loi fédérale sur les faillites[2], qui permet désormais à un juge de prononcer la liquidation d'une société non seulement en cas d'insolvabilité, mais également lorsque des carences existent dans son organisation. La progression est la plus forte dans les cantons d'Appenzell-Rhodes Extérieures d'Uri et de Glaris.

Par ailleurs, un autre record a été enregistré en décembre dernier, avec la création de 3 676 nouvelles entreprises durant le dernier mois de l'année. Sur l'ensemble de l'année, les nouvelles inscriptions ont toutefois diminué de 4,1 % par rapport à 2008, pour un total de 35 365.

Enfin, le nombre de 525 790 sociétés inscrites dans les différents registres du commerce cantonaux représente également un nouveau record. En détail, les sociétés anonymes (SA) restent les plus nombreuses avec 186 985 inscriptions, bien que les sociétés à responsabilité limitée (SARL) ont connu une croissance de 7,6 %, avec 118 134 inscriptions. De leur côté, le nombre de société coopératives est en baisse de 2,6 %, avec 10 691 entreprises enregistrées.

Notes et références

  1. Communiqué de presse : ((fr)) « Statistique Creditreform pour fin 2009 ». CreditRéform, 11 janvier 2010.
  2. Loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LP), RS 281.

Sources