Paris condamne l'attentat contre l'ambassade de France à Tripoli

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Deux gardes français de l'ambassade de France en Libye, dans la capitale Tripoli, ont été blessés dans une attaque à la voiture piégée contre l'établissement, ce matin.

23 avril 2013, 9h. – La chaîne Al Jazeera précise que c'est la première fois qu'une attaque de cette ampleur est menée contre une ambassade ou une mission diplomatique dans la capitale, Tripoli. Pour le moment, l'attaque n'a pas été revendiquée.

L'agence Reuters publie un témoignage qui fait état de deux explosion, vers 7h (5h UTC) : « La première était très puissante, la seconde plus petite » dit ce témoin.

« L'ambassade a été attaquée. Nous pensons qu'il s'agit d'une voiture piégée. Les dégâts sont importants et deux gardes ont été blessés. »

— Un responsable de l'ambassade de France en Libye

Un des deux gardes serait grièvement blessé. Deux voitures garées devant l'ambassade étaient calcinées, ce qui pourrait expliquer les deux explosions.

La France « condamne avec la plus grande fermeté l'attentat » perpétré contre son ambassade, fait savoir le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius. « En liaison avec les autorités libyennes, les services de l'Etat mettront tout en œuvre pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet acte odieux et que ses auteurs soient rapidement identifiés » ajoute le ministre dans un communiqué.

L'ambassade est installée dans une villa à deux étages, elle se situe au coin d'une rue du quartier résidentiel de Gargaresh. « On a entendu une forte détonation à 7 heures. C'était une très grave erreur d'installer l'ambassade de France dans notre quartier » commente l'un des voisins après s'être précité sur les lieux.

Pour sa part, le ministre libyen des affaires étrangères Mohamed Abdel Aziz qualifie cet attentat « d'acte terroriste » et annonce que « nous condamnons fermement cet acte que nous considérons comme un acte terroriste contre un pays frère qui a appuyé la Libye durant la révolution ».

« Nous regrettons cet acte et nous exprimons notre solidarité avec le gouvernement et le peuple français » dit-il, en annonçant la formation d'une commission franco-libyenne pour enquêter sur les circonstances de l'attaque.

Le président Hollande a également condamné avec « la plus grande fermeté cet attentat », et il « exprime sa solidarité et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés ». Il estime que « cet acte vise, à travers la France, tous les pays de la communauté internationale engagés dans la lutte contre le terrorisme ».

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 23 avril 2013

Jour suivant avant