Oussama Ben Laden s'en prend au pape et menace l'Europe

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le pape Benoît XVI a été directement visé par le nouveau message d'Oussama Ben Laden .

20 mars 2008. – Oussama Ben Laden a diffusé aujourd'hui sur Internet un message audio d'un peu plus de cinq minutes dans lequel il s'en prend à l'Union européenne et au pape Benoît XVI à propos des caricatures du prophète Mahomet parues dans la presse.

Le message, officiellement attribué au chef d'Al-Qaida par le SITE Intelligence Group, un centre spécialisé dans la surveillance des sites Internet islamistes, a été diffusé sur le site As-Sahab cinq ans exactement après le déclenchement de l'invasion de l'Irak par les États-Unis d'Amérique.

Selon ce message, la publication dans différents quotidiens européens des caricatures du prophète Mahomet parues originellement dans le quotidien danois Jyllands-Posten en 2006, participe d'une « croisade » à laquelle participe activement le pape Benoît XVI dont un discours donné à Ratisbonne, le 12 septembre 2006, avait suscité été vivement critiqué dans le monde musulman car assimilant islam et violence. L'Arabie saoudite est également visée dans ce message, et en particulier le roi Abdallah d'Arabie saoudite qui est qualifié de « roi sans couronne » et qui est mis en cause pour s'être rendu en visite au Vatican en novembre 2007.

Le message, sous-titré en anglais, intitulé « Que nos mères soient privées de nous, si nous échouons à aider notre prophète » et accompagné d'une vidéo montrant Ben Laden armé d'une mitraillette, se termine par ces mots « La riposte sera ce que vous verrez, pas ce que vous entendrez » ce qui, selon plusieurs experts, peut être interprété comme une menace directe contre plusieurs pays européens.

Parmi les réactions, le Vatican a affirmé que le programme du pape pour les célébrations de Pâques ne devrait subir aucune modification tout en jugeant les accusations de Ben Laden, de « totalement dénuées de fondement » mais « peu surprenantes ». Les autorités des Pays-Bas, pour leur part, ont renouvelé leur mise en garde contre un risque élevé d'attentat dans le pays, à la suite de la sortie prochaine d'un film, réalisé par l'élu d'extrême-droite Geert Wilders et hostile au Coran.

Sources