Ossétie du Sud : la Russie critique les propos de Condoleezza Rice

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

20 septembre 2008. – Soumettant jeudi la Russie à une critique virulente, la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice a cependant passé sous silence les assassinats massifs, commis par l'armée géorgienne en Ossétie du Sud, lit-on dans un commentaire, publié vendredi sur le site du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

Hier, la chef de la diplomatie américaine a prononcé un discours au bureau du German Marshall Fund (GMF) à Washington, critiquant sévèrement la Russie en raison des événements en Ossétie du Sud.

« La secrétaire d'État américaine a déploré la mort de “quelques soldats de la paix russes”, mais n'a pas dit un seul mot de l'assassinat par l'armée et la police géorgiennes de centaines et de centaines de civils en Ossétie du Sud, dont la plupart sont citoyens russes. C'était une agression contre la Russie, et il ne nous restait pas d'autre choix que d'exercer notre droit légitime à l'autodéfense en toute conformité avec l'article 51 de la Charte de l'ONU. Nous avons défendu la valeur suprême qu'est le droit à la vie des habitants de la ville endormie de Tskhinval et des soldats de la paix russes qu'on tuait à coups d'artillerie, de chars et de lance-roquettes multiples », stipule le document de la diplomatie russe.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Ossétie du Sud: Rice n'a pas évoqué les assassinats massifs commis par l'armée géorgienne (MID) » datée du 19 septembre 2008.

Sources