Ossétie du Sud : Bush demande à l'UE et à l'OTAN à soutenir la Géorgie libre

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
George Walker Bush

16 août 2008. – La secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice se rendra la semaine prochaine à Bruxelles dans le cadre de toute une « série de démarches tendant à manifester la solidarité de l'Amérique avec le peuple de la Géorgie », a annoncé samedi le président américain George W. Bush.

« La semaine prochaine, la secrétaire d'État Rice se rendra à Bruxelles où elle rencontrera les ministres des Affaires étrangères de nos alliés de l'OTAN et des officiels de l'Union européenne, en poursuivant nos efforts de mobilisation du monde libre dans la protection de la Géorgie libre », déclarera M. Bush dans son discours hebdomadaire qui sera diffusé à la radio samedi, mais dont le texte a déjà été publié vendredi 15 août par la service de presse de la Maison Blanche.

Selon le président américain, « le comportement de la Russie en Géorgie soulève de sérieuses questions quant à son rôle et ses intentions en Europe du 21e siècle ».

« Depuis ces dernières années, la Russie a aspiré à intégrer les structures économiques, politiques, diplomatiques et sécuritaires de l'Occident. Les États-Unis soutiennent ses efforts. Mais à présent, la Russie a remis en cause ses efforts, en effectuant en Géorgie des actes qui ne correspondent pas aux principes des institutions évoquées », a prétendu M. Bush.

Et d'ajouter que « pour rétablir ses bonnes relations avec les États-Unis, l'Europe et le reste du monde et rétablir sa position dans le monde, la Russie doit tout faire pour désamorcer la crise actuelle ».

Le 8 août dernier, la Géorgie a déclenché des hostilités en Ossétie du Sud. Selon le ministère russe des Affaires étrangères (MID), cette agression a fait quelque 1 600 victimes parmi les civils. Pour protéger les habitants de l'Ossétie du Sud, dont beaucoup sont citoyens russes, Moscou a introduit sur le territoire de cette république autoproclamée près de 10 000 militaires et des centaines d'unités de matériel de guerre pour renforcer les 600 soldats de la paix qui s'y trouvaient déjà. Mardi dernier, le président russe a annoncé que la Russie achevait son opération consistant à contraindre la Géorgie à la paix.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Washington exhortera l'OTAN et l'UE à défendre la Géorgie libre (Bush) » datée du 6 août 2008.

Sources