Ossétie du Sud : Berlin, Paris, Washington et Kiev accusées de complicité de génocide

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

27 août 2008. – Le génocide contre le peuple d'Ossétie du Sud, qui vient de voir son indépendance reconnue par Moscou, a été mené avec la complicité de l'Allemagne, de la France, des États-Unis et de l'Ukraine, a déclaré mercredi dans une conférence de presse le président sud-ossète Edouard Kokoïty.

« Je tiens à souligner que ces pays sont complices du génocide du peuple sud-ossète », a-t-il asséné.

Selon lui, le peuple n'acceptera pas l'aide humanitaire affrétée par ces pays, qui ont armé et préparé la Géorgie en vue de l'invasion l'Ossétie du Sud.

« Il est impératif de déferrer Saakachvili et ses généraux devant la justice, eux qui ont déclenché cette guerre contre notre peuple. Ils doivent répondre de leurs actes. Si la communauté internationale ne les condamne pas, le peuple ossète le fera », a-t-il souligné.

L'attaque des troupes géorgiennes dans la nuit du 8 août contre la capitale sud-ossète, Tskhinvali, a provoqué une riposte de Russe de grande envergure qui s'est soldée par l'occupation d'une partie de la Géorgie. La Russie a reconnu mardi l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.

Note

Cette page est issue de la revue de presse opérée par l'agence RIA Novosti. Toute opinion émise ne reflète donc pas la neutralité de point de vue des projets de la Fondation Wikimedia mais la position des organes de presse russes sur ce sujet.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Berlin, Paris, Washington et Kiev "complices du génocide sud-ossète" (président Kokoïty) » datée du 27 août 2008.

Sources


  • Page Ossétie du Sud de Wikinews Page « Ossétie du Sud » de Wikinews. L'actualité sud-ossète dans le monde.