OTAN-Géorgie-Ukraine : l'adhésion est prématurée, selon cinq pays européens

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 novembre 2008. – La France, l'Allemagne, l'Italie, la Belgique et les Pays-Bas s'opposent à l'intégration de la Géorgie et de l'Ukraine au Plan d'action pour l'adhésion à l'OTAN (MAP), la qualifiant de prématurée, a indiqué mardi à RIA Novosti une source diplomatique européenne à Bruxelles.

L'examen d'entrée de Kiev et Tbilissi au MAP sera effectué les 2 et 3 décembre à Bruxelles lors de la rencontre des chefs de diplomatie des 26 États membres de l'Alliance.

Selon l'interlocuteur de l'agence, il faut s'attendre à une « discussion orageuse » entre les participants lors de cette séance car les États-Unis, la Pologne et les pays baltes souhaitent l'adhésion de la Géorgie et de l'Ukraine à l'OTAN.

Lors du sommet de l'Alliance de l'Atlantique Nord en avril dernier à Bucarest, il a été décidé que la question de l'intégration de la Géorgie et de l'Ukraine au Plan d'action pour l'adhésion (MAP) établi par l'OTAN serait tranchée en décembre prochain à Bruxelles par les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Alliance. Il a en outre été déclaré que, tôt ou tard, ces deux pays deviendraient membres de l'OTAN.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  OTAN-Géorgie-Ukraine: l'adhésion est prématurée, selon cinq pays européens (source) » datée du 25 novembre 2008.

Sources