Nucléaire : vers un négociateur entre la Russie et les États-Unis

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

14 janvier 2009. – « L'administration Obama s'apprête à désigner un négociateur chargé des pourparlers avec Moscou, dans le domaine des armements nucléaires », a fait savoir mardi à Washington, la sénatrice démocrate Hillary Clinton.

« Nous voulons désigner un négociateur afin de pouvoir lancer sans tarder (les pourparlers avec Moscou) », a-t-elle déclaré lors d'une audition à la commission des Affaires étrangères du Sénat, qui examine sa candidature au poste de secrétaire d'État, au sein de l'administration Obama.

Rappelant le succès des négociations en matière de désarmement nucléaire menées par le passé avec l'URSS puis avec la Russie, Mme Clinton a espéré que les États-Unis retrouveraient leur « leadership en matière de réduction des ogives et de la menace de guerre nucléaire ».

« Nous sommes sérieusement déterminés à négocier et à réduire (le nombre d'ogives), si les Russes sont également d'accord et si nous considérons que le potentiel restant est adéquat », a-t-elle résumé.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Russie-USA: Washington pourrait nommer un négociateur "nucléaire" (Hillary Clinton) » datée du 14 janvier 2009.

Sources