Nucléaire : trois cantons suisses demandent l'arrêt de la la centrale française de Fessenheim

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La centrale de Fessenheim inquiète ses voisins suisses.

31 mars 2011. – Après les demandes des cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne il y a quelques jours, c'est au tour du canton du Jura de demander officiellement la fermeture de la centrale nucléaire française de Fessenheim. Celle-ci, située à quelques kilomètres seulement de la frontière suisse, présenterait des risques sismiques selon plusieurs expertises indépendantes.

La demande officielle des trois cantons devra être remise au ministre français des Collectivités territoriales Philippe Richert. Elle demande formellement aux autorités française ainsi qu'à Électricité de France de stopper, même provisoirement, la centrale de Fessenheim, le temps de procéder à un contrôle approfondi de celle-ci. Dans un communiqué, le gouvernement jurassien a en effet estimé que la plus vieille centrale nucléaire de France « présente des risques qu'il s'agit de réévaluer afin d'assurer la sécurité de la population ».

Les trois cantons vont également demander à la conseillère fédérale Doris Leuthard de relayer cette demande auprès de la ministre française de l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet, actuellement en voyage au Japon. Les deux ministres doivent en effet se rencontrer lors de la prochaine rencontre ministérielle entre les deux pays.

Entre-temps, la centrale de Fessenheim a été l'objet d'une discussion officieuse entre des députés suisses et des sénateurs français en visite en Suisse. Ces derniers, dont certains sont originaire du département du Haut-Rhin et siègent au Conseil de surveillance de la centrale, ont tenu a rassurer leurs homologues suisses sur la bonne santé de la plus ancienne centrale nucléaire française.

Sources