Nucléaire : Washington, Londres et Paris condamnent Téhéran

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 septembre 2009. – Les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France condamnent l'Iran qui a reconnu avoir construit une seconde usine d'enrichissement d'uranium, a déclaré vendredi le président américain Barack Obama avant le sommet du G20 à Pittsburgh, aux États-Unis.

« La conduite iranienne présente un danger au régime de la non-prolifération (…) L'Iran viole les normes obligatoires pour tous les pays », a indiqué le président Obama dans une déclaration diffusée en direct par la télévision américaine.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé avoir reçu lundi une lettre de Téhéran annonçant la construction d'un second site d'enrichissement, en plus de celui de Natanz.

L'emplacement de l'usine et le nombre de ses centrifugeuses n'ont pas été communiqués.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Nucléaire: Washington, Londres et Paris condamnent Téhéran (Obama) » datée du 25 septembre 2009.

Sources