Nucléaire : Javier Solana confirme la réunion entre les Six et l'Iran

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

14 septembre 2009. – Une rencontre entre l'Iran et les Six médiateurs pour le dossier nucléaire iranien se tiendront le 1er octobre, a déclaré Cristina Gallach, porte-parole du Haut Représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune Javier Solana.

« Ce matin, nous avons convenu avec la partie iranienne d'une rencontre le 1er octobre », a dit Mme Gallach aux journalistes.

Et d'ajouter que l'endroit de la future rencontre au niveau des directeurs politiques était encore à déterminer.

L'agence ISNA a annoncé plus tôt lundi, se référant à ses propres sources, que la date de la future rencontre avait été concertée lundi lors d'un entretien téléphonique entre le Haut Représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune Javier Solana et le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien Saïd Jalili responsable au sein du gouvernement des négociations avec les Six (Russie, États-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne).

Les pays occidentaux soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire, ce que Téhéran dément formellement.

L'Iran refuse toujours de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium, malgré cinq résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU en ce sens, dont trois assorties de sanctions.

Mercredi dernier, Téhéran a remis officiellement aux Six un paquet d'initiatives sur son dossier nucléaire et sur d'autres problèmes globaux. Mme Gallach a déclaré vendredi que les propositions ne répondaient pas aux questions concernant son programme nucléaire, le document portant plutôt sur le règlement des questions globales que sur la problématique nucléaire.

En juillet, le président américain Barack Obama a exhorté l'Iran à répondre avant septembre à la proposition des Six visant à obtenir l'abandon par Téhéran de son programme nucléaire en échange d'avantages commerciaux. Plusieurs pays, notamment la France et l'Allemagne, ont déjà déclaré leur intention d'insister sur le durcissement des sanctions si Téhéran ne revenait pas à la table des négociations dans les délais impartis.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Nucléaire : Solana confirme la réunion entre les Six et l'Iran » datée du 14 septembre 2009.

Sources