Norvège : plus de 90 morts et des dizaines de blessés dans deux attentats

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

22 juillet 2011, mis à jour le 24 juillet. –

Localisation d'Oslo sur une carte de la Norvège.

Aux alentours de 15 h 30 (heure locale, 14 h 30 UTC), une bombe a explosé dans la capitale norvégienne, Oslo, à proximité des bureaux du quotidien national Verdens Gang et du siège du gouvernement. L'explosion aurait été ressentie dans un périmètre de 25 km. Les dernières estimations de la police indiquent sept morts et plusieurs dizaines de blessés, principalement à cause des projections de verre dues à la déflagration.

L'attentat n'ayant pas été revendiqué, l'hypothèse d'une attaque islamiste a quelques temps été envisagée par les autorités locales, dans la mesure où la Norvège aurait par le passé déjà été menacée par Al-Qaida, qui lui reprochait son rôle dans la guerre en Afghanistan.

Une fusillade éclate après l'explosion

Peu de temps après l’événement, les autorités norvégiennes ont rapporté une fusillade lors d'un meeting du Parti travailliste à Utoeya, une île proche de la capitale. Anders Behring Breivik, un citoyen norvégien déguisé en policier, a ouvert le feu sur la foule, provoquant la mort de 85 personnes. Deux heures après le début de la fusillade, l'homme est maîtrisé par les autorités.

Selon l'enquête des équipes norvégiennes, Anders Behring Breivik aurait déposé une bombe artisanale (il aurait acheté 6 kg d'engrais peu de temps auparavant) dans sa voiture au centre d'Oslo. Après l'explosion, l'homme se serait immédiatement rendu sur l'île d'Utoeya où il se serait servi de son déguisement pour rassembler des personnes présentes au meeting. La fusillade a provoqué la mort directe de plusieurs dizaines de personnes, tandis que d'autres auraient péri par noyade en tentant de s'échapper de l'île. Le nombre de disparus est encore inconnu.

Ouverture de l'enquête

Après son arrestation, Anders Behring Breivik aurait tout de suite reconnu les faits qui lui étaient reprochés. L'enquête ouverte sur le citoyen norvégien a révélé que l'homme est un sympathisant d'extrême-droite. Les raisons exactes de son geste sont encore incertaines, mais les autorités soupçonnent un acte xénophobe.

Sources



  • Page Norvège de Wikinews Page « Norvège » de Wikinews. L'actualité norvégienne dans le monde.