Nord-Pas-de-Calais : la région la plus hippophage de France

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

22 août 2011. – Depuis plus d'un siècle, le Nord-Pas-de-Calais est la région la plus hippophage de France, au point que des personnes venues du Midi, de Marseille, de Bordeaux voire d'Angleterre font leurs stocks de viande de cheval à Calais. L'entreprise Huchin-Prince, qui s'est spécialisé dans le saucisson de cheval, en vend 5 tonnes chaque semaine, principalement sur les marchés. Le secteur recrute, et manque d'ailleurs de main-d'œuvre.

La consommation reste traditionnelle de génération en génération, trouvant son origine dans les villes ouvrières (comme Lens, Valenciennes et Roubaix) où les travailleurs pauvres achetaient la viande la moins chère du marché : le prix de cette viande demeure actuellement inférieur à celui du bœuf, à raison de 8 euros le kilo contre 10, ce qui joue beaucoup en période de crise. La viande consommée dans le Nord-Pas-de-Calais provient principalement d'Angleterre, où l'hippophagie est inexistante, ce qui abaisse les coûts.

L'hippophagie n'a toutefois cessé de baisser chez les particuliers tandis que l'équitation s'est démocratisée, et le nombre de boucheries spécialisées s'est effondré face à la concurrence des grandes surfaces. La désaffection et les controverses ont poussé certains bouchers à bannir la viande de cheval. De ce fait, des initiatives se mettent en place sur les marchés pour relancer la consommation, comme la dégustation gratuite à destination des enfants ou la mise en valeur de recettes et de produits traditionnels tels que le pâté de cheval, les boulettes, le bourguignon, le haché et la graisse de cheval avec laquelle les frites vendues sur les ducasses étaient jadis cuisinées.

Sources