Niger : deux otages français exécutés

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte du Niger

9 janvier 2011. – Les deux otages français enlevés vendredi au Niger « ont été exécutés » par leurs ravisseurs, a indiqué Thierry Burckhard, porte-parole du ministère français de la défense. Un assaut avait été lancé par les forces franco-nigériennes afin de les libérer. Selon François Hollande, « Dès lors que les autorités nigériennes l’ont souhaité, il était légitime, il était même nécessaire que les forces françaises contribuent à retrouver nos jeunes ressortissants ». « Plusieurs ravisseurs ont été tués », a ajouté le colonel Burckhard, porte-parole du chef d'État-major des armées.

Antoine de Léocour et un de ses amis, Vincent Delory, originaires de Linselles à proximité de Lille, ont été kidnappés alors qu'ils mangeaient dans un restaurant d'un quartier résidentiel de la capitale, Niamey. M. de Léocour, âgé de vingt-cinq ans, devait se marier samedi prochain avec une Nigérienne ; il travaillait pour l'ONG Aide médicale internationale. « C'était quelqu’un de très dynamique », a annoncé Marie-Françoise Roy, responsable de l’association qui l'encadrait au Niger. « Il avait mené une enquête pour nous dans le village de Dogondoutchi. Il avait interrogé les premiers villageois scolarisés dans les années 1950 dans une école tenue par un missionnaire pour faire le bilan de cette expérience. C’était complémentaire avec ses travaux universitaires ».

La raison exacte de l'enlèvement ainsi que l'identité des kidnappeurs demeure inconnue. Nicolas Sarkozy a « déconseillé vivement » aux Français de se rendre au Sahel. En effet, plusieurs Français ont été enlevés ces derniers mois ; un d'entre eux, Michel Germaneau, a été exécuté en juillet dernier.

Sources



    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.