Nicolas Sarkozy réaffirme son modèle politique en visite à Londres

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

10 octobre 2005. – Lors d'une rencontre entre Nicolas Sarkozy et son homologue ministre de l'intérieur britannique, Charles Clarke, officiellement pour aborder la coopération franco-britannique en matière de terrorisme, de trafic de drogue et d'immigration illégale.

Mais la rencontre a, officieusement, servi à M.Sarkozy de défendre ses thèses, avec le renfort de deux de ses lieutnants de l'UMP, François Fillon et Pierre Méhaignerie, anciens ministres évincés avec le gouvernement Villepin, qui n'ont pas hésité à critiquer l'actuel gouvernement, notamment sur le dossier SNCM.

Mais le point fort pour le ministre de l'intérieur français étaient ses déclarations sur la politique économique. Lui qu'on dit fervent admirateur de la politique résolument libérale de Tony Blair, a affirmé être libre de toute idéologie et de ne suivre que « ce qui marche ». « Les gens [...] sont pour la baisse du chômage. Ils veulent des résultats. Il se trouve qu'en Angleterre, la flexibilité permet le plein-emploi », et de se poser la question d'une adaption de ce système en France, dont le système est, selon M.Sarkozy, « à bout de souffle »

Sources

  • ((fr)) – Charles Jaigu« Sarkozy souligne les vertus du système anglais ». Le Figaro11 octobre 2005.