Myanmar : au moins 18 morts à la suite des manifestations

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Image des manifestations au Myanmar au début de février

28 février 2021. – Ce dimanche 28 février, au Myanmar (Birmanie), la violence a augmenté. Dans plusieurs villes birmanes, au moins 18 personnes au total ont été tuées suite à la répression des manifestations persistantes. Ravina Shamdasani, le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH), a communiqué cela. Il a fortement condamné la violence utilisée par les autorités de Birmanie et appelé les militaires birmans à « cesser immédiatement d'utiliser la force contre des manifestants pacifiques ».

C'est ainsi qu'aujourd'hui est le jour le plus sanglant depuis le début des manifestations actuelles au Myanmar. Les autorités au Myanmar intensifient l'usage de la force violente contre les manifestants, en utilisant des gaz lacrymogènes, canons à eau, balles en caoutchouc ainsi que des tirs à balles réelles.

Les manifestants protestent contre le coup d'état du 1er février, où l'armée a pris le pouvoir et la cheffe du gouvernement Aung San Suu Kyi a été arrêtée.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

28 février 2021

Jour suivant avant