Moscou disposé à conclure un traité de paix avec Tokyo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cartes des Îles Kouriles

14 décembre 2009. – « La Russie est prête à conclure le traité de paix de la Seconde Guerre mondiale avec le Japon sur la base solide du droit international », a déclaré ce lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Quant au traité de paix, notre position est connue, nous sommes prêts à régler ce problème sur la base solide du droit international, qui est notamment fournie par les documents fixant les résultats de la Seconde Guerre mondiale », a indiqué M. Lavrov avant d'assister à une réunion du comité des affaires internationales du Conseil de la fédération[1].

Le ministre russe a souligné que les bonnes relations avec le Japon étaient l'une des priorités de la politique extérieure de la Russie.

« Nous entretenons une étroite coopération avec le Japon concernant divers problèmes au sein du G20, du Forum de coopération Asie-Pacifique (APEC) et en Extrême-Orient. Nous voudrions débarrasser nos relations de vestiges du passé afin de pouvoir développer notre coopération sur la base du plan d'actions russo-japonais », a-t-il précisé.

La signature du traité de paix entre la Russie et le Japon butte sur la question des Kouriles du Sud (îles Shikotan, Itouroup, Kounachir et Habomai), que Tokyo considère comme des territoires occupés par la Russie. Pour sa part, Moscou estime que les îles sont devenues soviétiques à la suite de la défaite nippone lors de la Seconde Guerre mondiale et refuse de voir sa souveraineté mise en doute.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Moscou disposé à conclure un traité de paix avec Tokyo (Lavrov) » datée du 14 décembre 2009.
Notes

Source