Montpellier bat Sète 12 à 5 dans le derby héraultais du water-polo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 novembre 2009. – Ce soir samedi, dans le cadre de la cinquième journée du championnat de France élite, le Montpellier Water-Polo s'est largement imposé 12 à 5 contre le Dauphins FC Sète, l'autre club héraultais.

Ouverture cartonnée en nationale 3

En ouverture, les réserves des deux clubs se sont affrontées pour le bénéfice du championnat du groupe Méditerranée de la division nationale 3.

Gagnée également par Montpellier (14-8), la partie a été marquée par l'exclusion de l'entraîneur montpelliérain pour contestation répétée par lui et son banc de la décision de l'arbitre qui officia également pour la rencontre élite. Quant à celui de Sète, le second arbitre, officiel du MWP, lui signala que ses envois de ballons vers son gardien étaient trop lent à venir. Le carton jaune fut sorti pour un ballon lancé au pied à un Montpelliérain pour jouer un corner.

Le match d'élite fut bien plus respectueux pour les arbitres Alban David et Benjamin Mercier, y compris de la part du public.

Le match élite

Entre les deux derbys proposés et la sortie du calendrier des joueurs du Montpellier Water-Polo, plus de cinq cents personnes ont assisté à la rencontre élite malgré la concurrence du match Montpellier-Chambéry de handball. Ils étaient accompagnés d'une poignée de caméras des télévisions locales.

Si les Dauphins sétois remportèrent les quatre mises en jeu de début de période, ils trouvèrent difficilement les filets montpelliérains. Leurs erreurs en offensive et les tirs non cadrés s'accumulant.

Le Montpelliérain Brice Boust (n°10) ouvre la marque dès la seconde attaque du match. Trois minutes plus tard, le n°5 sétois égalise en tirant dans le coin inférieur droit des cages de Soufien Riabi. Dans les deux dernières minutes, le MWP obtient deux pénaltys transformés par Raphaël Pirat (n°9) et Mathieu Peysson (n°7). 3-1.

Deux minutes après le début du second quart-temps, Emil Hansen Morgen (MWP n°4) marque. Une minute après, un tir sétois trouve la transversale, mais cet échec n'est pas vu de tous les joueurs croyant qu'il y avait but. En deux touches de balle, le n°6 place un but. Après le deuxième but de Peysson deux minutes ensuite, le capitaine montpelliérain, Andrès Aguilar marque en pivot après que ses coéquipiers ont vainement cherché une trajectoire de tir. 6-2.

D'entrée, en troisième période, le n°5 de Sète profite d'un oubli de lever de bras défensifs pour marquer. Pendant cinq minutes, les deux attaques sont vaines à l'exception du second but d'Aguilar. Il faut attendre les dernières secondes d'une offensive montpelliéraine, alors qu'un Sétois part déjà se placer en contre-offensive pour que Yann Vergeade (n°12) ravive un tableau d'affichage qui a tremblotait toute la soirée. Une minute après, le n°4 sétois passe à côté de la balle sans la voir. Brice Boust (MWP n°10) la récupère et part accroître l'avance de son équipe dont les automatismes défensifs sont désormais en place. Il faut donc des passes et de la patience pour que le n°5 sétois marque son troisième but en fin de période. 9-4.

C'est dans une défense sétoise bien immobile que le n°5 montpelliérain, Vincent Jarnet, engrangent deux buts supplémentaires dans les trois premières minutes du dernier quart-temps. Le second entraînant le remplacement du gardien. À quatre minutes de la fin, le jeu s'accélère à cause des erreurs sétoises et des tirs ratés montpelliérains. Les modèles d'attaque deviennent moins classiques : tous les joueurs n'ayant pas le temps de suivre l'action. Le tout se termine par un but de Sète du n°4. Celui-ci, à l'offensive suivante, à cinquante-quatre secondes de la fin, échoue cependant en duel face à Riabi. Finalement, la dernière attaque montpelliéraine est conclue en un but supplémentaire par Vergeade. 12-5.

L'équipe du Montpellier Water-Polo remporte le premier de quatre matches successifs contre les trois premiers de la saison dernière et un promu très remuant ; Aix-en-Provence Natation où les Montpelliérains se rendront justement samedi prochain pour la sixième journée.

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).